Visite De Dégagement Visite Rabais Baskets Cour Classique Marron Saint Laurent Prix ​​pas Cher Incroyable MYXwDiu

SKU5658714600473004
Visite De Dégagement Visite Rabais Baskets Cour Classique - Marron Saint Laurent Prix ​​pas Cher Incroyable MYXwDiu
Classic
Menu
Consulats Ambassade
La France au Liban

Ambassade de France à Beyrouth

Accueil > Archives > Archives diplomatiques > Archives des ambassadeurs > M.Patrice Paoli > 2013 > Allocution prononcée au congrès francophone d’oncologie – 19 avril(...)

Je voudrais d’abord remercier les organisateurs du congrès francophone d’oncologie, en tout premier lieu son président, le Professeur Georges Chahine, Président de la Société Libanaise d’Oncologie et Président du département d’Oncologie de l’Hôtel Dieu, qui a bien voulu associer l’ambassade de France à cet événement.

Je voudrais aussi saluer les spécialistes qui participent à ce séminaire, en particulier les médecins français, dont je connais l’engagement aux côtés de leurs collègues libanais, à la fois comme praticiens et comme chercheurs.

Je me réjouis de me trouver dans un congrès francophone. La francophonie, en médecine particulièrement, offre un cadre d’échanges très dynamique. Cette langue partagée facilite l’expression des valeurs communes qui sont au cœur de l’engagement des médecins, et que ce Congrès aura à cœur de promouvoir.

Je ne vais naturellement pas vous parler de la lutte contre le cancer. Vous devinez que ce n’est pas mon sujet.

Je vais situer mon intervention dans le contexte plus large de la santé, et je vous parlerai de la coopération franco-libanaise. Je le ferai très brièvement, en ne traçant que les grandes lignes.

Avec le droit, la santé est l’un des domaines où la France et le Liban entretiennent les liens les plus anciens et les plus nombreux. Notre partenariat s’exerce dans deux directions principales: la coopération avec le ministère de la santé, et la coopération universitaire.

1. La coopération avec le ministère de la santé: les actions les plus importantes s’inscrivent dans le cadre du protocole de coopération signé le 9 novembre 2011 entre les ministères français et libanais de la Santé.

Cet accord a pour objet la poursuite des actions commencées dès 2006: l’amélioration de la transfusion sanguine au Liban, le circuit du médicament et les dispositifs médicaux, la démarche d’accréditation des établissements de santé.

a) Pour la transfusion sanguine, le Ministère de la Santé a sollicité l’Établissement Français du Sang (EFS) afin qu’il apporte son expertise pour améliorer la gestion transfusionnelle au Liban. Ce projet a notamment permis de créer des banques du sang et de rédiger des guides de bonnes pratiques pour chacune des étapes de la transfusion (collecte, préparation, qualification, distribution).

b) S’agissant des médicaments, le Ministère a souhaité mettre en place un processus d’enregistrement des dispositifs médicaux et des médicaments génériques pour améliorer la sécurité du patient. Il l’a fait en partenariat avec l’Agence Nationale de Sécurité des Médicaments et des produits de santé (ANSM).

c) Enfin, s’agissant de l’amélioration de la qualité des hôpitaux, la Haute Autorité de santé accompagne, depuis 2009, la totalité des hôpitaux libanais, les 150 établissements privés et les 25 établissements publics, par des actions de conseil et de formation. A ce jour, les visites d’audit ont été réalisées dans tous les hôpitaux. Le bilan du projet est positif; les résultats de l’audit confirment que le secteur hospitalier libanais est très qualifié. L’École supérieure des Affaires a accompagné les professionnels de la santé dans cette démarche à travers l’organisation de 23 sessions de formation. L’ESA a également développé un master de gestion hospitalière, qui s’est imposé comme la formation régionale de référence.

Il faudrait aussi évoquer d’autres initiatives, comme la convention de coopération à l’étude entre l’Agence française de la biomédecine et l’Agence libanaise de transplantation d’organes (NOOTDT).

2. Le deuxième domaine est celui de l’enseignement universitaire et de la recherche. a) Toutes les facultés de médecine francophones du Liban (et même certaines universités anglophones) ont signé des accords de partenariat avec des universités françaises. On compte actuellement plus de 60 conventions actives, qui donnent lieu à des échanges d’enseignants-chercheurs et de doctorants. Les relations sont facilitées par le fait que les systèmes de formation médicale, au Liban et en France, sont très proches. La structure des études est quasiment la même.

Chaque année, environ 40 étudiants libanais sont admis au concours de recrutement de «faisant fonction d’internes» dans les hôpitaux français, le DFMS; ce statut leur permet de se former à une spécialisation tout en exerçant une activité clinique rémunérée.

b) En ce qui concerne la recherche, le domaine de la santé figure parmi les axes retenus par le programme Cèdre. Sur une vingtaine de projets retenus chaque année, un quart concernent la recherche médicale. Ils permettent de renforcer les liens entre laboratoires français et libanais, et d’intégrer de jeunes chercheurs à des équipes confirmées. L’Agence universitaire de la Francophonie a mis en place des programmes de recherche assez voisins du programme Cèdre, dans les domaines de la santé et de la biologie.

Il y aurait d’autres aspects à développer. J’aurais pu évoquer notre appui au secteur associatif, ou nos actions de soutien direct à certains hôpitaux ou réseaux d’hôpitaux. A l’Hôtel-Dieu de France, par exemple, où nous avons maintenu, au sein de l’équipe de direction, un expert français, M.Boubekri, qui est présent ici ce soir. Il occupe la fonction de directeur technique, poste qu’il a occupé dans plusieurs hôpitaux de l’Assistance publique - Hôpitaux de Paris.

Je m’arrête là. Je crains d’avoir déjà dépassé le temps de parole qui m’était accordé.

Je vous remercie de votre attention.

Dernière modification : 20/06/2013

Inscription Connexion Contactez-nous
Accueil » Politique » Les gauchistes bloquent les universités empêchant les étudiants de passer leurs examens et Macron qui laisse faire
De Christian Balboa, je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr
. Politique
19 avril 2018
25 Vues
Christian Balboa
je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr

Partager sur Facebook

Eastbay De Sortie Petit Sac À Bandoulière Coffre Marni Bleu De Nombreux Types De Vente igz68H

Google +

Oui, il faut comprendre la jeunesse …

Mais quand on observe le spectacle que donne actuellement le blocage de certaines universités, on est révulsé et on doute …

Tentons de nous rassurer en considérant que les groupuscules plus ou moins manipulés par l’extrême gauche que nous voyons à l’oeuvre ne sont pas représentatifs de notre belle jeunesse.

J’aimerais rapprocher deux interventions que j’ai trouvées sur le Net et que je trouve aussi pertinentes etbien tournées, l’une que l’autre :

1 – Révolution en chocolat

Ne devient pas révolutionnaire quiveut, en mai 2018, à Tolbiac, à laSorbonne, ou ailleurs. Pour appartenirà la nouvelle « communelibre » de l’université, il fautêtre doué d’un sens de l’humour peu commun: « l’auto-conférence »façon FLNC detrois étudiants masqués et d’un chien proclamantla fin de « la production de savoir institutionnel »affiche indubitablement un hautniveau d’exigence dans ce domaine.

Si, comme le montrent les tracts en circulation,l’insurrection pseudo-universitairen’impose aujourd’hui à personne de seconformer à l’orthographe élémentaire, ellerequiert en revanche une maîtrise pointue del’écriture dite « inclusive », une bonne pratiquedes « ateliers Mai 68 » ainsi que le maniementd’un « mur d’expression »et une sainehabitude de l’autogestion …

La commune néo-soixante-huitarde demandeaussi et surtout une petite révolution intérieure :aux jeunes ingénus qui auraient rejointl’université dans l’idée d’obtenir undiplôme pour préparer leur avenir, elle proposede Cesser d’étudier puis de saccager locauxet matériels de la faculté, fussent- ils flambant neufs …

On comprend aisément,somme toute, que cet étrange mouvement nesuscite pas l’adhésion des vrais étudiants etqu’il ait été amené à puiser à l’extérieur desuniversités, au sein du marigot de la« convergence des luttes», les soutiens qu’ilne trouve pas à l’intérieur.Car il n ‘est pas nécessaire en revanche d’êtrejeune – ni même d’être étudiant – pour tenter d’agiter les amphithéâtres, qui n’avaient sans doute jamais comptéautant d’amis de Jean-LucMélenchon sur leursbancs.

Même oecuménismedes combats : salairesdes cheminots,sort des Kurdes, luttecontre le capitalisme et «sélection»… Toutest bon à prendre pour ces bloqueurs qui neparviennent à mettre en lumière qu’un seulfait : le naufrage de l’université face à la massificationde l’enseignement.

Un poisson dans le net Réflexion Les dénominations protestantes et évangéliques – Les Eglises Pentecôtistes

L’École Biblique Emmaüs de Côte d’Ivoire nous a proposé de diffuser certains de leurs cours et c’est avec un grand plaisir que nous vous proposons le premier d’entre eux, «Les dénominations protestantes et évangéliques», par Olivier de Tarragon. Un sommaire de cette série vous permettra de retrouver l’ensemble des fiches de ce cours. Une version PDF de l’ensemble sera disponible dès la dernière fiche publiée. Aujourd’hui, les Eglises Pentecôtistes.

5 – Les Eglises Pentecôtistes

En 1900, Charles F. Parham , directeur d’une école biblique aux U.S.A., ancien pasteur méthodiste et partisan du mouvement de sainteté, se mit à rechercher le baptême du Saint-Esprit pour avoir une vie plus sanctifiée et le don du parler en langues. Il en fit l’expérience en 1901 ainsi que les 40 étudiants de son institut biblique.

Charles F. Parham

Il répandit le message de Pentecôte dans les Etats voisins et s’établit à Houston (Texas). Un des adhérents, W. J. Seymour , prédicateur Noir du mouvement de sainteté, sans aucune formation biblique, créa une église pentecôtiste à Houston. Une femme Noire, Mrs. Neeley Terry , y reçut le «baptême de l’Esprit» et établit en 1906, une église à Los Angeles, Azura Street, qui devint par la suite le centre du mouvement de Pentecôte, “The Apostolic Faith Gospel Mission”.

W. J. Seymour Mrs. Neeley Terry

Celui-ci se répandit rapidement jusqu’à Chicago, New York et à Winnipeg au Canada. Il se manifesta en Angleterre à la fin du grand réveil du pays de Galles suscité par Evan Robert qui s’opposa à ces manifestations pentecôtistes.

Les Eglises Pentecôtistes reconnaissent la Bible comme seule autorité en matière de foi et de vie. Il y a une confession de foi en douze points qui complètent les quatre articles (ou 4 angles: four square) qui sont: Jésus sauve, Jésus guérit, Jésus baptise (du Saint-Esprit), Jésus revient.

Sont membres ceux qui sont baptisés par immersion sur une déclaration de leur foi.

Les églises se gèrent selon le système congrégationaliste et donc chaque église est autonome.

Le culte est enthousiaste et bruyant lors des prières simultanées. Tout le monde peut intervenir pour délivrer une parole de connaissance ou une prophétie ou un parler en langue ou une interprétation d’une langue.

Parfois il y a une évangélisation le dimanche après-midi ou en semaine, se terminant par des prières pour les malades avec onction d’huile et imposition des mains.

Des réunions d’attente ont lieu pour les personnes désirant recevoir le baptême du Saint-Esprit.

Il a été très considérable puisqu’en un siècle, le mouvement pentecôtiste a gagné le monde entier et influencé plus ou moins presque toutes les églises. Cet essor est dû aux grands efforts d’évangélisation et aux réunions de guérison.

. Les cookies nous permettent de vous apporter des contenus et services adaptés à votre navigation et d'optimiser votre expérience du site grâce aux statistiques d'audience. En poursuivant votre navigation, vous en acceptez l'utilisation et vous pouvez à tout moment modifier les réglages d'acceptation. Pour en savoir plus cliquez
Partager cet article sur
A lire sur Lavoixdunord.fr

Des «trains garantis» vers les destinations de vacances les 6 et 7 juillet

4 partages

Noyelles-sous-Lens

A. B. était commercial et a fondé sa propre société, Isorène, à Noyelles-sous-Lens. Mal conseillé par son comptable, il n’a pas payé tous ses impôts. Désormais fortement endetté, il s’est retrouvé en outre à la barre du tribunal correctionnel de Béthune pour répondre de fraude fiscale.

Par Youenn Martin |

partager twitter
La création d’entreprise est régulièrement encouragée et citée comme solution au chômage. Mais gérer une entreprise n’est pas toujours évident. Photo archives Baziz Chibane

Fils d’ouvrier, A.B. a travaillé comme manutentionnaire, a grillé des steaks au McDo, est devenu commercial. Il s’en bien tiré et s’est senti pousser des ailes. Il a tenté la grande aventure de l’entreprise. Il a fondé sa boîte, Isorène, en octobre 2011 à Noyelles-sous-Lens. « Je n’avais jamais été gérant avant ça », confie-t-il.

Pour l’aider, il fait appel à un expert comptable. Un homme qui l’a plutôt mal conseillé puisque jeudi, A. B. se retrouvait devant le tribunal correctionnel de Béthune pour répondre de fraude fiscale . Il n’a pas déclaré les revenus de son entreprise, n’a pas payé la TVA... « Je faisais confiance à 100% à mon expert comptable », dit-il pour sa défense. Son avocat va plus loin et accuse: « Il y en a qui passent bizarrement entre les gouttes... »

pour répondre de fraude fiscale

«Il a endetté sa famille pour des décennies, tout lui a déjà été saisi, il n’a plus rien.»

Malhonnête, A. B.? « Il y a les textes, la jurisprudence et la vraie vie, plaide son avocat. Et la vraie vie n’est pas toujours en conformité. Le gérant omnipotent n’existe pas. » L’ancien commercial qui a cru à sa bonne étoile paye aujourd’hui le prix fort. Avant même le procès, un accord a été trouvé avec l’administration fiscale et un échéancier établi. Devenu retoucheur chez un fabricant automobile, il voit son salaire ponctionné chaque mois. « Il a endetté sa famille pour des décennies, tout lui a déjà été saisi, il n’a plus rien », insiste son avocat.

Réseaux sociaux
Réseaux sociaux
Konnexion