Fronde Femmes Romana Dos Sandales Cupl Jeu Pas Cher En Ligne Vente De Haute Qualité v5NmFlEqJ5

SKU2177840138466472
Fronde Femmes Romana Dos Sandales Cupl Jeu Pas Cher En Ligne Vente De Haute Qualité v5NmFlEqJ5
Womens
Réduction De Dégagement Payer Avec Visa En Ligne Cerys Cuissardes En Cuir Asos En Cuir Noir Vendable Pas Cher En Ligne Profiter En Ligne Prise Avec Mastercard jBFsRpY7F2
avec boutique Pompes À Arc Matelassés Salvatore Noir Ferragamo Officiel À Vendre Le Plus Grand Fournisseur En Vente commercialisable ld77Ie9gO
Skip to content
Livraison Gratuite À Partir De France Shorts De Jersey De Base Gris Dstruct Grande Vente Pas Cher En Ligne À Vendre Prix Pas Cher De La France hYlHf

+ Misericordia et Justicia +

28 mai 2010
tags: Vente Authentique Se Lito Sandales En Cuir Métallique Or Antique Sandales Grecques Coût Pas Cher Collections De Vente Choix En Ligne Recommande La Sortie cunRRlT
, Eglise catholique , , israël , Jérusalem , Judaïsme , juifs , prophéties , Religion , Terre sainte

«La conversion promise des Juifs

est la seule solution définitive de la question juive.»

Dans un nouvel article, que l’on qualifiera volontiers de fondamental –au mêmemoment où Rome vient de faire une déclaration confirmant les positions de Vatican II en la matière – article mis en ligne sur notre blog doctrinal , Zacharias vient d’éclairer, avec la science qu’on lui connaît, le problème difficilede la Question Juive sous un jour fort pertinent. En effet, développantce sujet délicat en s’appuyant sur les positions exprimées dansle journal catholique La Croix , dans sa formule du XIXe siècle,il nous faitdécouvrir que la véritable résolution du problème liéà l’action perversedujudaïsme à l’intérieur de la civilisation chrétienne, est en réalité un problème non directement politique comme on le croit trop souvent,mais essentiellement et étroitementreligieux. C’est pourquoi, selonla logique,cette essence religieuse de la Question Juive, oblige à ce que lui soit donnée une solution elle-même de naturereligieuse.

Dans un nouvel article, que l’on qualifiera volontiers de fondamental –au mêmemoment où Rome vient de faire une déclaration confirmant les positions de Vatican II en la matière – article mis en ligne sur notre blog doctrinal , Zacharias vient d’éclairer, avec la science qu’on lui connaît, le problème difficilede la Question Juive sous un jour fort pertinent. En effet, développantce sujet délicat en s’appuyant sur les positions exprimées dansle journal catholique , dans sa formule du XIXe siècle,il nous faitdécouvrir que la véritable résolution du problème liéà l’action perversedujudaïsme à l’intérieur de la civilisation chrétienne, est en réalité un problème non directement politique comme on le croit trop souvent,mais essentiellement et étroitementreligieux. C’est pourquoi, selonla logique,cette essence religieuse de la Question Juive, oblige à ce que lui soit donnée une solution elle-même de naturereligieuse.

L’ essence religieuse de la Question Juive,

Je ne suis pas du genre à crier à l'appropriation culturelle à tout va, mais ce projet me laisse un arrière-goût âcre dans la bouche. Combien pourront profiter de cet héritage de la culture noire mis en scène de manière adroite, mais dont les retombées culturelles ou financières n'effleureront probablement jamais ses membres?

Combien de personnes noires ont été consultées ou ont collaboré à l'élaboration de cette pièce? J'ai été approché concernant l'aspect historique, mais il aurait fallu que d'autres puissent intervenir, afin d'insuffler une dose de sensibilité essentielle à l'acceptation universelle de cette pièce. Il aurait été bien qu'elle puisse servir de pont et que tous puissent s'y reconnaître.

Malheureusement, il me semble que ce soit une autre occasion manquée de mettre de l'avant des artistes québécoises afro-descendantes. Pour une fois, les membres de cette communauté auraient pu se sentir entendus et représentés dans l'espace culturel. C'est dommage, j'y ai cru l'instant d'une conversation.

Marilou Craft a raison de s'indigner, la colère des manifestant.e.s est légitime; nous n'avons que trop souvent banalisé cette absence et il est temps de réagir.

Il est trop facile de clamer la liberté d'expression et artistique, il est trop facile de parler de patrimoine humain. On nous dit qu'il faut aller au-delà d'une interprétation «raciale» de cette œuvre, mais ces chants sont le fruit du racisme. On nous dit qu'il faut passer à autre chose, mais nous ne partons pas du même point, la population blanche du Québec se voit et se retrouve aisément dans la majeure partie des œuvres culturelles produites ici, pas nous.

À LIRE AUSSI:

» «SLĀV»: une pièce de qualité malgré la controverse au Festival de Jazz 2018 » Des manifestants perturbent la première de «SLĀV», la nouveau spectacle de Robert Lepage

Quand Betty Bonifassi interprète ces chants en concert, il me fait plaisir de l'entendre et de la voir, l'enjeu n'est pas là. C'est quand vient le temps de mettre en scène et d'interpréter visuellement cette histoire si sensible pour les populations noires, et que celles-ci ne s'y retrouvent pas vraiment, que nous nous sentons (encore une fois) relégués à l'arrière de l'autobus.

«SLĀV»

«SLĀV»

1
of
62

Partager cette image:

Pour ma part, je comprends les intentions derrière cette pièce. Cependant, de célébrer un medium de résistance et de résilience du peuple noir en faisant fi des enjeux présents (nommément la sous-représentativité en culture) est problématique.

C'est, en quelque sorte, refuser la responsabilité qui incombe à la transmission d'un tel bagage, l'extirper du contexte de sa création pour en faire un simple événement culturel dénué de son sens premier.

Lors de l'avant-première, l'auditoire, blanc, a ovationné la pièce; les deux seules personnes issues de la diversité à y assister sont restées assises.

RÉSEAUX SOCIAUX

©